Tout savoir sur la digestion... 13-05-2013

  • Tout savoir sur la digestion...

Dès lors que le repas approche, et avant même la première bouchée, le signal de départ de la digestion est déclenché.

La digestion est un processus au cours duquel les aliments sont transformés en petites molécules, capables ensuite de passer dans la circulation sanguine. Leur passage dans le sang permet un bon fonctionnement des cellules des différents organes.

Les différentes étapes de la digestion :

La mastication et la salive, une première étape essentielle. Les aliments réduits en bouillie grâce aux dents, sont humidifiés grâce à la salive sécrétée par les glandes salivaires. Les amylases, enzymes présentes dans la salive, vont permettre de débuter la digestion des glucides et de l’amidon en glucose. Ainsi, plus la mastication sera longue, et plus la digestion sera facilitée par la suite [1].

L’estomac, dont la paroi est constituée de muscles qui se contractent, permet un brassage des aliments ainsi que leur broyage. En effet, les muscles du tube digestif exécutent un mouvement de type péristaltisme. La paroi de l’estomac sécrète des sucs gastriques, un mélange d’acide chlorhydrique et d’enzymes, qui vont fractionner les molécules en vue de leur absorption dans le tube digestif. La digestion des protéines et des graisses va commencer en fractionnant celles-ci en acides aminés et acides gras. La digestion des glucides qui, quant à elle, a déjà commencé dans la bouche, est temporairement arrêtée en raison de l’acidité présente dans l’estomac. Les aliments en partie digérés sont ensuite mélangés aux sucs gastriques, et vont former une masse, appelée le chyme, qui va passer dans l’intestin grêle [1].

L’intestin grêle, le lieu de la fin de la digestion. L’arrivée du chyme dans l’intestin grêle va entraîner une nouvelle sécrétion de sucs digestifs, sécrétés cette fois par le pancréas. Ceci permet de continuer la dégradation de l’amidon en glucose, ainsi que celle des protéines et lipides. La bile quant à elle, va solubiliser les graisses et faciliter leur absorption à travers la paroi de l’intestin. Au cours de cette digestion, des nutriments sont déjà absorbés  à travers les cellules de la paroi de l’intestin grêle.

Le traitement des matières indigestes par le gros intestin (ou côlon). Certaines substances ne sont pas digestibles, comme l’eau par exemple. Cette dernière, contenue dans ces matières indigestes va être récupérée. Les substances non digestibles sont compactées sous forme de selles, composées de fibres et de bactéries [1].

Quels sont les troubles de la digestion fréquemment rencontrés ?

Les remontées acides et les douleurs d’estomac liées aux brûlures gastriques dépendent de plusieurs facteurs, dont le principal reste l’alimentation. En effet, l’acidité dans l’estomac est liée à un équilibre naturel entre acidité et protection de l’estomac par un mucus gastrique. Des aliments tels que les sucres, les épices, les viandes grasses ou l’alcool ont tendance à stimuler la sécrétion d’acide gastrique et donc entraîner des brûlures d’estomac. Les remontées gastriques quant à elles, sont liées au dysfonctionnement du cardia, un muscle qui referme le sommet de l’estomac et empêche en temps normal ces remontées. Lorsqu’il est trop sollicité, il ne remplit plus ce rôle. Il est donc important d’éviter les repas trop copieux ainsi que certaines boissons, de ne pas s’allonger juste après un repas et d’éviter de porter des vêtements trop serrés au niveau de l’abdomen.

Par ailleurs, une mauvaise alimentation, un repas pauvre en fibres ou trop riche peuvent entraîner un ralentissement du transit. Dans ce cas, boire davantage, marcher au moins une demi-heure par jour et manger des fibres, font partie des meilleures solutions pour l’améliorer. Des compléments nutritionnels sont spécialement conçus pour le confort intestinal, afin d’obtenir une efficacité rapide après un excès.

 

Quels compléments alimentaires pour faciliter la digestion ?

De nombreuses plantes et autres composés sont connus depuis de nombreuses années, pour leurs propriétés destinées à soulager les troubles de la digestion. En voici quelques-uns :

- La papaïne et la bromélaïne, sont des enzymes présentes respectivement dans le latex de la papaye et l’ananas. Elles ont la capacité de digérer les protéines [1] [2].

- Des plantes telles que le fenouil, la réglisse et la menthe poivrée (voir notre article « Le fenouil la réglisse et la menthe poivrée, des alliés pour une bonne digestion ») [3], ainsi que la betterave qui contient de la bétaÏne, l’artichaut [4-5] ou encore le radis noir, supposés stimuler la sécrétion de la bile.

- Des ingrédients tels que les algues, qui contiennent du carbonate de calcium, ont pour rôle de protéger la paroi de l’estomac. En effet, le carbonate de calcium est un excellent anti-acide, facilement assimilable par l’organisme, en effet, qui permet de neutraliser les excès d’acides dans l’estomac.

 

En bref :

N’attendez pas d’être confronté à des problèmes de digestion, anticipez ! Lors d’un repas, n’oubliez pas de manger à votre faim, et arrêtez-vous au moment de la satiété. Par ailleurs, n’oubliez pas de boire, et de bien mastiquer vos aliments afin de faciliter la digestion. Les fibres ainsi que l’exercice physique sont des points à ne pas négliger non plus.

Cependant il existe parfois des situations où ces conseils sont difficiles à appliquer: pensez alors aux compléments alimentaires, qui peuvent vous aider à améliorer votre confort digestif. Certaines plantes et autres ingrédients qu’ils contiennent permettent de soulager les troubles de la digestion.

 

[1] Eurékasanté

[2] Passeport santé

[3] Valussi M., Functional foods with digestion-enhancing properties. Int J Food Sci Nutr. 2012 Mar;63 Suppl 1:82-9. doi: 10.3109/09637486.2011.627841. Epub 2011 Oct 19.

[4] Marakis G, Walker AF, et al. Artichoke leaf extract reduces mild dyspepsia in an open study., Phytomedicine. 2002 Dec;9(8):694-9.

[5] Holtmann, et al. Efficacy of artichoke leaf extract in the treatment of patients with functional dyspepsia: a six-week placebo-controlled, double-blind, multicentre trial. Aliment Pharmacol Ther. 2003 Dec;18(11-12):1099-105.

 

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier des commentaires.