Anticiper les allergies du printemps ! 16-04-2013

  • Anticiper les allergies du printemps !

Avoir la forme c’est bien, la garder c’est encore mieux ! L’arrivée du printemps signifie apparition de rhumes et de rhinites allergiques ! Découvrez les méthodes naturelles qui vous aideront à commencer cette nouvelle saison.

 

La rhinite allergique, qu’est-ce que c’est ?

C’est une réaction excessive du système immunitaire suite à un contact avec un allergène (substance étrangère au corps) [1]. A l’arrivée du printemps, il s’agit en majeure partie du pollen des plantes. Cependant les allergènes sont nombreux, et parmi eux sont aussi comptés les acariens, les moisissures, les animaux ainsi que les aliments.

Cette réaction allergique se déroule en deux temps : tout d’abord, une phase de sensibilisation, pendant laquelle l’allergène est identifié par le système immunitaire. Puis, lors d’un second contact avec l’allergène, la phase de réaction allergique est déclenchée. Le système immunitaire met alors en place une réaction inflammatoire, avec libération d’histamine et d’autres substances inflammatoires. Les symptômes apparaissent donc, tels que des éternuements à répétition, le nez qui coule ainsi qu’une irritation des yeux.

 

Traitements et solutions naturelles:

De nombreux médicaments existent aujourd’hui pour atténuer les symptômes de la rhinite. Les principaux sont les antihistaminiques, qui agissent en bloquant la production d’histamine. Des corticostéroïdes nasaux et oraux sont également prescrits pour soulager les symptômes et bloquer la réaction allergique [1].

 

Par ailleurs des solutions naturelles peuvent être utilisées en traitement primaire ou en conjonction avec des méthodes conventionnelles [2]. Tout d’abord quelques changements de vie simples, comme l’utilisation de déshumidificateurs, mais également la prise de suppléments alimentaires tels que la bromélaïne, la quercétine, Urtica dioica (la grande ortie), la Pétasite ou encore la vitamine C. La Pétasite est une plante possédant des propriétés anti-inflammatoires et anti-allergiques [3].

La vitamine C quant à elle, également appelée acide ascorbique, est un stimulant immunitaire bien connu [4]. Elle permet d’augmenter le niveau d’anticorps ainsi que la production et la mobilité des globules blancs. L’allergie étant une réaction immunitaire, on peut alors considérer que stimuler le système immunitaire permet d’atténuer les effets des allergies, notamment les éternuements, l’écoulement nasal, ainsi que les yeux qui piquent. Ceci a d’ailleurs été montré dans plusieurs études [5]. Des chercheurs ont montré qu’une solution d’acide ascorbique permettait de réduire les symptômes de la rhinite allergique chez 74% des 60 patients de l’étude [6]. Une autre étude a mis en évidence le rôle positif de la vitamine C dans la dégradation non enzymatique de l’histamine au niveau des bronches. Ainsi, la vitamine C diminue l’effet de l’histamine inhalée sur les voies respiratoires, chez les personnes atteintes de rhinite allergique [7].

 

La vitamine C et le rhume :

Bien que la vitamine C ne permette à priori pas de prévenir le rhume, elle permet toutefois d’en diminuer la durée et l’intensité [8]. Une étude publiée récemment a montré qu’une supplémentation en vitamine C chez les sportifs mais aussi les enfants, permettrait d’éviter les rhumes ou, dans le cas contraire, de récupérer plus vite. D’après les résultats, les enfants ayant pris des doses régulières de vitamine C ont vu la durée moyenne de leur rhume diminuer de 18% [9].

 

En bref :

L’arrivée des beaux jours correspond à l’arrivée d’allergies et de rhumes, qu’on peut soigner via des médicaments, mais uniquement !

La rhinite allergique se soigne à l’aide d’antihistaminiques, de décongestionnants, d’agents anticholinergiques, et de corticostéroïdes, seuls ou en combinaison. Cependant certains antihistaminiques, notamment ceux de dernière génération, ont des effets indésirables tels que la somnolence. Il ne faut donc pas oublier les thérapies naturelles, qui ont elles aussi des effets positifs sur ce type d’allergie. Une supplémentation en vitamine C par exemple peut s’avérer utile, notamment en période de froid ou d’allergie saisonnière, d’où l’intérêt de la prendre en cure sur certaines périodes.

Une cure de P’tit Coup d’Boost, en association avec d’autres produits naturels, permettra à votre corps de mieux se défendre.

 

[1] Passeport Santé, La rhinite allergique.

[2] Thornhill SM, Kelly AM., Natural treatment of perennial allergic rhinitis., Altern Med Rev. 2000 Oct;5(5):448-54.

[3] Schapowal A; Petasites Study Group. Randomised controlled trial of butterbur and cetirizine for treating seasonal allergic rhinitis.BMJ. 2002 Jan 19;324(7330):144-6.

[4] Holmannová D, Koláčková M, Krejsek J., “Vitamin C and its physiological role with respect to the components of the immune system”, Vnitr Lek. 2012 Oct;58(10):743-9.

[5] Moyad MA., Conventional, complementary, and alternative options for seasonal allergies. Urol Nurs. 2008 Jun;28(3):227-8.

[6] Podoshin L, Gertner R, Fradis M., Treatment of perennial allergic rhinitis with ascorbic acid solution., Ear Nose Throat J. 1991 Jan;70(1):54-5.

[7] Bucca C, Rolla G, Oliva A, Farina JC., Effect of vitamin C on histamine bronchial responsiveness of patients with allergic rhinitis., Ann Allergy. 1990 Oct;65(4):311-4.

[8] Fashner J, Ericson K, Werner S., “Treatment of the common cold in children and adults.”, Am Fam Physician. 2012 Jul 15;86(2):153-9.

[9] Hemilä H, Chalker E., “Vitamin C for preventing and treating the common cold.”, Cochrane Database Syst Rev.

 

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier des commentaires.