L'Acerola 24-11-2011

  • L'Acerola

Acérola

Egalement appelé Cerola, Accerola, Cerole, etc.., le fruit de l’acérola est connu pour sa richesse en Vitamine C (1000 à 2000 mg / 100g).

On estime qu’il contient 20 à 30 fois plus de vitamine C que l’orange. Par conséquent, il est utilisé pour ses propriétés tonifiantes et anti-infectieuses. [1] La vitamine C permet d’éviter de contracter un rhume en hiver. [2] Son manque se traduit par un état de fatigue généralisé, des hémorragies ainsi que des problèmes psychologiques (dépression, hystérie). [3]

Mais l'acerola est aussi riche en antioxydants (flavonoïdes, anthocyanines), qui permettent de neutraliser les radicaux libres et ainsi, de diminuer l’apparition des maladies vasculaires et certains cancers. Il est également source de vitamines (B2, B5) et minéraux (phosphore, calcium), indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. [4]

Le fruit est largement consommé frais dans ses régions d’origine. On le consomme également sous forme de jus, poudres de jus et de pulpes et on le retrouve en compléments du fait de sa richesse en vitamine C. 

Agronomie

Nom latin: Malpighia punicifolia

Famille: Malpighicea

Description: L’Acérola est un arbre dont le fruit est appelé cerise des Barbades ou cerise des Antilles du fait de sa ressemblance avec une cerise de 1 à 2 cm.

L’acérola est traditionnellement utilisée par les Indiens de la forêt amazonienne contre les diarrhées et les troubles hépatiques. Mais c’est dans les années 50 que le fruit retient l’attention des scientifiques en raison de sa richesse en vitamine C.

L’acérola bio pousse spontanément dans les régions tropicales d’Amérique du Sud et dans les Antilles, là ou les températures sont importantes et les gels assez rares. Il préfère un sol acide, riche et bien drainé.  Les graines germent après 6 à 12mois et la fructification s’effectue en 3 à 4 semaines. Puis, le fruit est cueilli rapidement afin d’éviter qu’il ne tombe et pourrisse.

Références

[1] Vitamin C and carotenoids in organic and conventional fruits grown in Brazil , Pollyanna C. Cardosoa, Ana Paula B. Tomazinib, Paulo C. Stringhetac, Sônia M.R. Ribeirob, Helena M. Pinheiro-Sant’Ana, Curso de Nutrição, Universidade Federal do Espírito Santo, Alto Universitário, 29500-000 Alegre, Espírito Santo, Brazil

[2] Examining the evidence for the use of vitamin C in the prophylaxis and treatment of the common cold. Heimer KA, Hart AM, et al. J Am Acad Nurse Pract. 2009 May;21(5):295-300

[3] Vitamin C: Overview and Update, Amanda K. Schlueter, MS, Arizona State University, Phoenix, AZ, USA

[4] Antioxidant compounds and antioxidant activity in acerola (Malpighia emarginata DC.) fruits and derivatives, T. Mezadria, D. Villañob, M.S. Fernández-Pachónb, M.C. García-Parrillab, A.M. Troncoso, University do Vale do Itajaí (UNIVALI), Santa Catarina, Brazil

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier des commentaires.